Mycologie & Pathologie Forestières.DZ
Bienvenus sur MycoDZ !
Annonces
Aucune annonce pour le moment !
Glossaire
Glossaire
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 9 le 2015-01-22, 20:15

Éléments de base sur les champignons

Aller en bas

default Éléments de base sur les champignons

Message par Admin le 2013-02-01, 17:18



1. Les champignons dans le monde vivant




Les champignons ne sont pas chlorophylliens, ils ne possèdent ni feuilles ni racines, ce ne sont donc pas des végétaux, ce ne sont pas non plus des animaux. Ils constituent un règne à part, qu’on appelle le règne des « Mycètes » .




Ce règne est d’autant plus diversifié que fascinant. On ne connaît pas leur nombre exact, mais on estime que le règne fongique serait au 2ième rang après celui des insectes. Le rapport de diversité entre le règne végétal et le règne fongique, serait de l’ordre de 4 à 9. (CAD qu’il y aurait de 4 à 9 fois plus d’espèces de champignons que de végétaux). Jusqu'à aujourd’hui, environ 150 000 espèces sont connues. Les inventaires à travers le monde sont en cours.

2. Parties d’un champignon

Le champignon que l’on voit a l’œil nu, et qui a souvent la forme d’un parapluie, est la fructification d’un champignon microscopique, CAD la partie visible d’un réseau extraordinaire de mycélium souterrain.

Cette fructification qui peut prendre des formes très diverses, assure la propagation de l’espèce à travers la production de minuscules semences qu’on appelle « spores ». Ces dernières sont transportées par le vent, l’eau, les insectes ou les animaux et parfois même par l’homme. Une fois qu’elles atterrissent sur un substrat adéquat et que les conditions favorables sont réunies, elles germent et donnent naissance à un nouveau champignon à l’issue de plusieurs phases de développement.


En général, on retient la forme classique des champignons pour décrire les différentes parties qui les composent. Le schéma ci-après résume et de façon simplifiée les différentes parties qui composent les champignons .




3. Cycle de vie

Souvent il nous semble que les champignons poussent en une nuit. Cela est complétement faux ; au fait, la plus grande partie de la vie du champignon nous est invisible, car elle se déroule sous terre. La partie invisible du champignon qu’on appelle « Mycélium », qui n’est en fait
qu’un réseau de filaments appelés « Hyphes », se développe, sous l’effet des conditions favorables (substrat, température et humidité), en « Primordia », lesquels se développent en champignon.






4. Les modes de nutrition

Les champignons sont tous hétérotrophes pour le carbone ; On distingue 3 principaux modes de nutrition :

- Le saprophytisme : par l’exploitation des substances organiques mortes, qu’ils décomposent (avec l’aide de bactéries) ; exemple : débris végétaux (feuilles et fruits tombés,bois morts, herbes sèches…), débris animaux, humus du sol…etc. Ce sont donc des décomposeurs ou
recycleurs de la matière organique, qui contribuent au maintien des équilibres écologiques de la nature. Pour exemple citons la lépiote élevée qui pousse sur les litières riches.

- Le parasitisme : par l’utilisation des substances organiques d’êtres vivants, dont ils provoquent le dépérissement, jusqu’à ce qu’ils meurent ; Ils ont un effet destructeur sur la vie des plantes ou des arbres qu’ils attaquent ; mais contribuent indirectement à l’équilibre écologique ; L’’exemple typique est l’armillaire couleur de miel, qui après colonisation du bois et des vaisseaux conducteurs de l’arbre, elle provoque la mort de ce dernier.

- La symbiose : par des associations à bénéfice réciproque avec d’autres êtres vivants. Deux exemples les plus courants :

o les champignons mycorhiziques : qui s’associent aux racines des arbres en développant autour de celles-ci leur mycélium ; l’arbre fournit au champignon la matière organique dont il a besoin et en échange le champignon procure à l’arbre les substances minérales qu’il ne peut pas assimiler seul ; Exemple : les bolets ;

o les lichens : qui résultent de l’association d’un champignon et d’une algue ; Le champignon procure à l’algue l’humidité nécessaire surtout en période de sécheresse, l’écorce épaisse dont il l’entoure rend l’algue plus résistante ; par ailleurs l’algue fournit au champignon la matière organique dont il a besoin.

Il en découle à travers ce bref aperçu que les champignons jouent un rôle très important dans le maintien des équilibres écologiques, ce sont des décomposeurs, des recycleurs, des indicateurs de la richesse biologique, et des précurseurs de la croissance de beaucoup de végétaux ;

5. Habitat
Les champignons poussent tout au long de l’année. Néanmoins, la période la plus favorable est l’automne, par sa richesse en matière organique en décomposition et son humidité, favorables au développement de nombreuses espèces tant saprophytes que mycorhiziennes. Les autres saisons offrent aussi des conditions favorables pour d'autres espèces. Leur habitat est diversifié, mais les milieux forestiers sont leurs habitats préférés.

En règle générale, les champignons poussent dans les milieux humides et riches en humus, les écosystèmes forestiers son leur habitat parfait. Mais il se trouve que certaines espèces poussent dans le sable, sur les pelouses, en bord de route ou encore sur les terres cultivées. Certains champignons sont associés à un type d’arbre (résineux ou feuillus) ils forment le plus souvent des relations symbiotiques avec leur hôte, ils sont dits : champignons mycorhiziques, d’autres poussent indifféremment sur des milieux non spécifiques, ils sont alors soit parasites soit saprophytes.

Admin
Admin

Messages : 25
Date d'inscription : 09/01/2013
Localisation : Alger

http://mycodz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum